De l'espace domestique à l'espace politique

You are here

Quelle place pour la matérialité de l'habitat dans les dynamiques de mobilisations habitantes ?

Auteur
  • Charlotte Gyselynck
Promoteur
  • Christine Schaut

Par une prise au sérieux des formes souterraines de l'exercice du politique, cette thèse entend investiguer le cas des mobilisations portant sur l’habitat comme lieu et objet d’engagement et étudie plus particulièrement le rôle joué par sa matérialité. Plus précisément, cette étude concentre son attention sur les typologies, les aménagements et les équipements présents dans l’habitat et la façon dont les habitants considérés comme des acteurs ayant peu de ressources pour se mobiliser se les approprient et les sollicitent au cours de ces mobilisations. Cette recherche entend ainsi écarter une dichotomie faite entre matérialités et acteurs pour, au contraire, saisir leur enchevêtrement. Cette approche combinera dès lors des méthodes relatives aux sciences sociales et des outils propres à l’architecture afin de saisir au mieux, en situation de mobilisation, l’enchevêtrement entre les habitants, leurs interactions et leur espace matériel.