CITIZENDEV

You are here

Poser avec les citoyens les conditions d'un renouveau urbain basé sur leurs capacités

Le projet CitizenDev, financé par Innoviris dans le cadre de l’'appel à projets Co-create sur le thème de la résilience urbaine, est porté conjointement par le BRAL vzw, EVA vzw, CLTB vzw, Sasha (ULB) et le CES (USL-B). Il entend participer à la résilience du système socio-politique urbain bruxellois, confronté à de nombreux enjeux : démantèlement structurel du salariat, ébranlement du rapport au politique, dénis de reconnaissance culturelle, difficulté de certains habitants à être acteurs de leur cadre de vie, processus de désaffiliation sociale et psycho-affective touchant une partie croissante de la population.

Face à ces constats, le projet CitizenDev tente d’expérimenter une nouvelle forme de développement urbain, basée sur les capacités citoyennes, l’émergence et le renforcement d’initiatives locales, leur mise en réseau et leur articulation avec d’autres échelles et acteurs. Cette approche vise à renforcer les solidarités horizontales et à impulser ou solidifier des communautés urbaines dans leur capacité à construire leur bien-être et des solutions pour les défis auxquels elles sont confrontées. Le projet a pour ambition de travailler le croisement de deux types de résilience, socio-économique et environnementale, d’articuler des initiatives de résilience communautaire aux enjeux de résilience urbaine. Sans nier les conflictualités, il s’agit de réinclure les individus et les groupes précarisés dans la société, de rechercher de nouveaux modes de coopération, et de concilier une sécurité sociale forte et une solidarité‘ peer to peer.

Pour atteindre ces objectifs, le projet se base sur des méthodes participatives qui seront testées, adaptées et validées in situ : la méthode Asset-Based Community Development (ABCD) qui facilite l’émergence d’initiatives collectives et la méthode de l’analyse en groupe, qui permet d’articuler ces initiatives à d’autres échelles et à d’autres acteurs, dont les pouvoirs publics. Le projet se déroule dans 3 sous-systèmes où seront implantés des living labs : la communauté subsaharienne liée au quartier Matongé à Ixelles, les quartiers Brabant et Gaucheret à Schaerbeek, et la communauté des membres du CLTB, le Community Land Trust de la RBC. Cette diversité de contextes permettra d’identifier les spécificités et/ou les récurrences sociologiques, socio-économiques, culturelles et spatiales qui impactent la mise en œuvre des méthodes et la nature des initiatives suscitées.